Plusieurs demandes de crédit immobilier ont été enregistrées auprès des institutions financières ces derniers temps. De plus, le taux d’intérêt est très dégressif ces derniers temps qui encourage les particuliers à faire des investissements dans l’immobilier aussi bien pour des projets de construction que pour des idées de rénovation ou bien dans les achats locatifs. Certes, les taux d’intérêt requis par les banques sont réduits, mais les conditions d’obtention restent encore très strictes, donc le crédit immobilier n’est pas destiné pour tout le monde. Pour être éligibles à un emprunt immobilier, les critères ci-après vont être considérés.

La stabilité financière

C’est le premier critère pris en compte dans l’analyse d’un dossier pour une demande de crédit immobilier. Le demandeur doit avoir une situation financière stable en ayant une activité professionnelle rentable, travailleur en CDI ou bien en occupant une poste dans la fonction publique. C’est ce qui leur permet d’évaluer la capacité de remboursement à long terme.

La capacité d’endettement et le reste à vivre

Peu importe le niveau de sacrifice que l’emprunteur est prêt à céder sur son salaire pour le remboursement d’un crédit immobilier, la loi n’autorise pas à la banque de prendre plus que le ⅓ de son salaire net. De ce fait, le montant de sa mensualité sera donc 33 % de son salaire au maximum. Si le montant est très faible, la banque risque de refuser la demande sauf si la garantie ou bien l’apport peut le combler. En plus du taux d’endettement, le reste à vivre aussi doit être considéré. En effet, la banque doit estimer que la différence entre le salaire et la mensualité à payer doit être suffisante pour faire vivre le demandeur et sa famille.

Une bonne gestion financière

Dans l’étude d’une demande de prêt, les banques se verront toujours de consulter les historiques sur les opérations bancaires du demandeur sur les 3 derniers mois. C’est la raison pour laquelle, elle demande toujours à ce qu’on remette les relevés bancaires des 3 derniers mois pour voir si le client se trouve régulièrement dans des situations à découvert. La banque vérifie aussi l’épargne, les agios, ainsi que les fréquences des dépenses.

L’âge et l’état de santé du demandeur

L’âge entre également dans les études et les critères pour les jeunes mariés ne sont pas pareils que pour les personnes qui dépassent les quarantaines. La santé aussi joue un rôle important puisqu’il sera détaillé dans le questionnaire de santé nécessaire pour l’assurance. Elle peut constituer une raison de refus ou bien un accord de crédit avec un taux élevé.

Ajouter votre commentaire