On vit jour et nuit dans la terreur ! Le coronavirus continue de faire ses victimes et n’épargne aucune classe sociale. La mise en quarantaine se présente comme la solution d’éviter la propagation de l’épidémie. Et si l’on ne peut sortir travailler, comment faire pour subvenir aux besoins, d’autant plus que les crédits que l’on a contractés avant l’apparition du virus doivent être remboursés d’une manière ou d’une autre. Heureusement que les organismes financiers y ont pensé. Donc de bons compromis entre les banques et les emprunteurs sont mis en place.

La possibilité de reporter les mensualités de crédit immobilier

Qui aurait pu penser qu’une épidémie viendra anéantir ses projets dans quelques mois ? On s’est alors lancé dans la demande de crédit immobilier pour pouvoir financer enfin son projet. Cependant, avec la Covid-19 qui a entrainé une crise inattendue, on a du mal à rembourser ses prêts correctement. Puisque tout le monde fait à cette difficulté, les banques ont décidé de trouver des solutions pour alléger la situation.

Ainsi, une source a confirmé que deux tiers de la population italienne peuvent reporter le remboursement mensuel de leurs crédits immobiliers. C’est le moins que les banques puissent faire avec plus de 15 millions de gens qui doivent rester confinées chez elles pendant une durée non déterminée.

Cette possibilité de report des mensualités est d’ailleurs adoptée dans plusieurs pays, dont l’Allemagne, l’Espagne et les États-Unis.
Les banques ont alors choisi cette solution dans l’optique d’apporter leurs soutiens financiers aux ménages ayant subi une baisse ou l’arrêt total de l’activité professionnelle. Ainsi, les organismes financiers sont tenus à suspendre le remboursement des mensualités pour l’acquisition d’une résidence principale jusqu’à 18 mois.

Qu’en est-il de la modularité possible ?

Si en Italie, le Covid-19 bouleverse autant le quotidien du lambda, la situation est plus ou moins différente en France. Ce qui ne veut pas dire que le gouvernement ne fait pas de son mieux pour aider les foyers. Au contraire, le gouvernement a annoncé qu’il va prendre en charge de tous les salaires ainsi que les compléments de salaires des personnes mises en quarantaine.

Quant à la demande du report des mensualités, il faut un délai de mise en place que l’on peut allonger avec la réduction des effectifs dans les sociétés. Quoi qu’il en soit, il faut préciser que la grande majorité des contrats encadrant le crédit immobilier envisagent une clause de modularité notamment dédies à faire face aux éventuels accidents de la ville.

Ajouter votre commentaire